Mission parlementaire à Niamey

Partager

22 décembre 2017

Mission parlementaire européenne au Sahel cette semaine. Sécurité, développement, flux migratoires, lutte anti-terroriste… et quelques heures supplémentaires auprès des éléments militaires français de Barkhane.

  • Une passionnante journée à Agadez auprès des autorités nigériennes, des représentants européens & de l’OIM (organisation internationale des migrations), largement consacrée aux problématiques migratoires. Région de transit de centaines de milliers de migrants des pays d’Afrique subsaharienne (Sénégal, Guinée, Nigeria…), Agadez connaît depuis un an une baisse spectaculaire des arrivées du fait d’une législation plus restrictive et de contrôles renforcés. Mais avec deux effets pervers qu’il nous faut intégrer: toute une économie locale était basée sur les migrations et doit être convertie en autre chose. Et les principaux flux migratoires ne sont en fait pas vers l’Europe, mais intra-africains. Bloquer les flux via le Niger amène à des contournements mais aussi à des rétorsions entre pays africains. Avis aux esprits simplistes & un peu myopes qui ne voient pas la complexité de ce problème structurel….Au camp de transit de l’IOM, qui facilite le retour dans leur pays d’origine de migrants qui reviennent de Libye et d’Algérie, nous avons entendu des témoignages bouleversants de jeunes Ivoiriens, Sénégalais, Guinéens fuyant l’absence de perspective dans leur pays et tombés aux mains de réseaux criminels… des visages sur des statistiques.
  • À Niamey :  entretiens avec les ministres nigériens de la Défense & de l’Intérieur. Rencontre à l’assemblée nationale avec son président et nos homologues de la commission des Affaires étrangères (dont le président est le député-maire d’Arlit). Après-midi à la mission européenne d’assistance aux forces de sécurités nigériennes (EUCAP Niger, avec de nombreux officiers français de gendarmerie et de police).
    Visite du PC de la force militaire conjointe du G5 Sahel, fuseau centre (c’est à dire la zone frontalière Mali/Niger/Burkina Faso) avec les officiers nigériens, maliens et burkinabé qui arment cette nouvelle structure
    Et un passage à la Base Aérienne Projetée de Niamey auprès des militaires français de Barkhane, que je reverrai demain pour des entretiens plus spécifiques.
  • Journée auprès des forces françaises de l’opération Barkhane sur la base aérienne projetée de Niamey, en compagnie du général Guibert, commandant la force et du colonel Gauthier, commandant la base. Forte activité aérienne avec le drone Reaper, les mirage 2000 et l’Atlantique 2. Ces appareils sont en mission chaque jour au dessus de la bande sahélo-saharienne. C’était ma 4ème visite aux troupes françaises déployées dans cette région stratégique, j’en ressors toujours admiratif de leur professionnalisme.

Base aérienne de Niamey, décollage des 2 mirages 2000D