Revue stratégique sécurité et défense nationale

Partager

01 juillet 2017

« J’assumerai, sur décision du Président de la République et sous l’autorité de la Ministre des Armées, la présidence, le « comité de rédaction de la revue stratégique de la sécurité et de la défense nationale », composé de 16 personnes, civiles et militaires;
La revue stratégique est un exercice destiné à définir, sur la base de nos intérêts de défense et de sécurité nationale, nos ambitions en matière de défense et en déduire les aptitudes requises de nos forces. Cette revue précède la loi de programmation militaire.
Très honoré de la confiance qui m’est ainsi témoignée, je conduirai ces travaux avec humilité et détermination, comme pour toutes les missions qui m’ont été confiées au service de notre pays et de sa Défense Nationale. »

Communiqué du Ministère des Armées

Le Président de la République a confié à la ministre des Armées la responsabilité de conduire une revue stratégique de défense et de sécurité nationale. Elle vise à tirer les leçons de l’évolution, depuis le Livre Blanc de 2013, d’un contexte stratégique aujourd’hui marqué par une menace terroriste durablement élevée, des stratégies de puissance pouvant  de préparer l’élaboration de la prochaine loi de programmation militaire, qui permettra de porter l’effort de défense à 2% du produit intérieur brut de notre pays à l’horizon 2025, comme l’a décidé le Président de la République.

Cette revue sera conduite, sous l’autorité de la ministre des Armées, par un « comité de rédaction de la revue stratégique », présidé par monsieur Arnaud Danjean, député européen, et expert reconnu des questions stratégiques, de défense, internationales et européennes.

Ce comité sera composé de 16 membres et d’un secrétaire général, désignés par la ministre des Armées, représentants des institutions civiles et militaires, personnalités qualifiées ou issues de la société civile. Il consultera un large ensemble représentatif d’élus, de responsables publics et privés, de chercheurs, en France comme à l’étranger, en particulier en Europe. Florence Parly réunira le comité dès le vendredi 30 juin pour lui confier les orientations du Président de la République et lancer ses travaux.

Cette revue examinera l’environnement stratégique actuel et prévisible, et en particulier les menaces auxquelles la France et l’Europe seront confrontées. Elle définira, sur la base de nos intérêts de défense et de sécurité nationale, nos ambitions en matière de défense et en déduira les aptitudes requises de nos forces.

La revue stratégique sera présentée au Président de la République en Conseil de défense en octobre puis aux deux Assemblées dans le courant du mois de novembre afin de démarrer au plus vite les travaux d’élaboration de la prochaine loi de programmation militaire.

Florence Parly conduira ce projet avec détermination et conviction. Elle veillera à ce qu’il conserve pour finalité première la protection de nos concitoyens et la défense de nos intérêts sur le territoire national et à l’étranger, missions sur lesquelles nous ne pouvons transiger et qui nécessitent que les femmes et les hommes du ministère des Armées soient dotés des moyens nécessaires à leur réalisation.

Composition du comité de rédaction de la revue stratégique :

  1. M. Frédéric Journès, directeur des affaires internationales, stratégiques et technologiques du secrétariat général de la défense et de la sécurité nationale ;
  1. M. Michel Cadot, préfet de la région Ile-de-France ;
  1. M. Nicolas Roche, directeur des affaires stratégiques, de sécurité et du désarmement ;
  1. Général d’armée Pierre de Villiers, chef d’état-major des armées;
  1. M. Vincent Imbert, délégué général pour l’armement par intérim;
  1. M. Jean-Paul Bodin, secrétaire général pour l’administration;
  1. Général d’armée Jean-Pierre Bosser, chef d’état-major de l’armée de Terre ;
  1. Amiral Christophe Prazuck, chef d’état-major de la Marine;
  1. Général d’armée aérienne André Lanata, chef d’état-major de l’armée de l’air;
  1. M. Guillaume Schlumberger, directeur stratégie de défense, prospective et contre-prolifération ;
  1. M. Bernard Bajolet, ambassadeur de France;
  1. Mme Frédérick Douzet, professeure des universités;
  1. M. Thomas Gomart, directeur de l’Institut français des relations internationales;
  1. M. Hervé Guillou, président du Conseil des industries de défense françaises;
  1. Mme Céline Jurgensen, directrice de la stratégie du Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives;
  1. M. Bruno Racine, président du conseil d’administration de la Fondation pour la recherche stratégique.

Secrétaire général : M. Philippe Errera, directeur général des relations internationales et de la stratégie du ministère des Armées.